Author Archives: AS

  • -

11 juillet 2021 – Nouveau bureau

Category : Non classé

Suite à l’Assemblée générale du 25 juin 2021 qui a procédé au renouvellement du Bureau de la CDUL pour une durée de trois ans, celui-ci s’est réuni, conformément aux dispositions de l’article 8 des statuts, pour élire en son sein le président, le secrétaire et le trésorier de l’association.

La séance était présidée par Pierre-Yves Gilles, président sortant.

Ont été élues suite à déclaration de  candidature :

Marie Ledentu, Professeure des universités en langue et littérature latines , rattachée à l’UMR 5189 HiSoMA, doyen de la Faculté des Lettres et civilisations de l’Université Jean Moulin Lyon 3 : présidente

Emmanuelle de Champs, Professeure des universités en histoire et civilisation britanniques, directrice de l’UFR langues et études internationales de Cergy Paris Université : secrétaire

Anne-Lise Humain-Lamoure, Maîtresse de conférences en géographie, doyen de la Faculté des lettres, langues, sciences humaines et sociales de l’UPEC : trésorière

La CDUL tient à remercier chaleureusement Pierre-Yves Gilles, Professeur des universités à Aix-Marseille Université pour la qualité de sa présidence pendant deux mandats et le travail accompli par le Bureau avec lui.


  • 0

Pour une reprise des enseignements en présentiel

Category : Communiqués

A l’instar de nombreux acteurs du monde universitaire, le Bureau de la CDUL demande au MESRI que l’ensemble des activités de formation des étudiants puisse reprendre en présentiel au début du deuxième semestre, à commencer par celles des premières années.

Au regard des limites évidentes de l’enseignement à distance, il s’agit de l’expression d’un besoin prégnant des équipes pédagogiques et des étudiants. Ceux-ci ne sauraient être privés plus longtemps de cours et d’enseignants en présentiel. Les conséquences psychologiques et sociales sont déjà considérables.

Les modalités d’accueil, mises en place lors de la rentrée 2020-2021, ont démontré que les équipes pédagogiques sont en capacité d’accueillir leurs étudiants dans des conditions sanitaires adaptées au contexte de leurs universités et UFR. Leur légitimité dans l’application stricte des protocoles est avérée. Nous défendons donc le principe d’une réouverture maîtrisée et d’une organisation en continu des formations universitaires sur site pour le second semestre de l’année universitaire.

Le 4 décembre 2020